Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violon-Cello

  • : Le blog de violon-cello
  • : Instruments de musique
  • Contact

Blogs violon

Cours et leçons

Ecole Suzuki à Paris

http://www.enseignement-suzuki.com/

Archives

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 17:28

Ce guide a pour but de vous conseiller et de vous informer pour votre futur achat d'un instrument, mais également de vous éclairer et de vous amener à la réflexion avant de vous lancer.

Je vais séparer les instruments en deux groupes : les instruments bas prix et les instruments de facture supérieure.

Parmi les instruments à bas prix, il existe de très grandes différences de qualité, de finition et de fabrication mais le point le plus important, et qui est le plus coûteux, c'est le montage et le réglage de l'instrument.

Quelque soit l'instrument et son prix de départ il faut impérativement, pour qu'il fonctionne normalement et qu'il offre un confort de jeu propre à l'apprentissage, qu'il soit monté et réglé dans les règles de l'art. Il faut pour le consommateur, pouvoir exiger à voir ce travail sur place et bénéficier des explications afin de bien comprendre de quoi il en retourne et pourquoi cette opération à un certain coût.

Nous conseillons de prendre uniquement des instruments :

  • Fabriqués avec des bois massif, épicéa et érable.

  • Montés avec des accessoires en ébène de qualité, chevilles, mentonnière,etc …

  • Montés avec des chevalet de qualité tels que : Despiau, Aubert et autres, mais attention pour ces deniers il existe une "confusion commerciale" basée sur les chevalets dit « préparés »,

  • De préférence un cordier carbone avec tendeurs pour des raisons pratiques,

  • Des cordes de qualités convenables,

  • Une fabrication traditionnelle avec des vrais filets et un assemblage traditionnel,

  • Si possible avec un vernis qui soit beau et pas simplement un vernis industriel appliqué à la va vite,

  • Des accessoires de qualité tels que : l'étui et surtout l'archet qui doit être de bonne qualité,

  • Pouvoir contacter la personne qui a monté l'instrument et non pas une hotline !

Ce qu'il faut éviter :

  • Acheter un instrument non monté, 98 % des sites internet et des magasins de musique sont concernés et certains n'hésitent pas à jouer sur les mots et à proposer des arguments pompeux de genre « label qualité » ou encore « prêt à jouer » Non ! L'instrument doit être monté et réglé dans les règles de l'art !

  • Pas d'instrument en contre-plaqué,

  • Pas d'éléments en plastique ou en bois peint (chevilles, mentonnière, hausse d'archet, crin!),

  • Pas de touche qui ne soit pas en ébène, attention aux bois peints très répandus sur le bas de gamme,

  • Eviter à tous prix un assemblage de type industriel avec des faux filets et des contre- éclisses passant sur les tasseaux de coins, ces deux points permettent aux industriels de produire vite et moins cher mais malheureusement cela compromet en parti la qualité du son,

    Un simple coup d'oeil à travers une ouille permet de voir comment les contre-éclisses sont assemblées,

  • Méfiez-vous des chevalets Aubert sur des instruments à bas prix. La qualité n'est pas remise en question bien au contraire, mais le problème vient du fait que cette excellente enseigne propose des chevalets dit « préparés » destinés à écourter le travail du luthier. Ces chevalets nécessitent tout de même d'être ajustés individuellement et ne peuvent pas être simplement posés tels quels. Toutefois, de nombreux sites et revendeurs pour donner un peu de crédibilité à leurs produits, n'hésitent pas à « placer » ces chevalets sur leur instruments, ils utilisent la notoriété de fabricant de chevalets pour vendre. D'autres proposent des instruments industriels et montent des cordes de marque ; démarche parfaitement inutile si l'instrument n'a pas été fabriqué correctement et s'il n'a pas été monté des les règles.

    Le prix d'un chevalet et son ajustage coûtent au bas mot 50 à 80 € chez un luthier, alors ne soyez pas naïfs !

  • Les instruments avec des vernis très brillants de type industriel appliqués au pistolet ne sont pas toujours les plus mauvais mais c'est tout même un bon indicateur pour dire que c'est de l'ultra industriel.... donc méfiance.

  • Ne vous laissez pas embobiner par les superlatifs pompeux actuellement en vogue du genre : Bio, fait main, vernis main, etc, etc... Soyez pragmatiques ! Les instruments à bas prix, même réglés et bien sélectionnés ne peuvent tout de même pas atteindre les produits de facture supérieure.

Il y a de tout sur ce marché des instruments bas de gamme faits en Asie, cela va de la tôle immonde jusqu'aux instruments convenables, sélectionnés et bien montés, encore faut-il savoir reconnaître les bons !

Sachez que les instrument de prix modeste sont tous faits en Chine, les règles et les procédés changent d'un établissement à un autre et on y trouve des jouets en bois de boîte à fromage jusqu'au violons capables de gagner des grand prix internationaux ( dans les gammes de facture artisanale).

Si des produits minables et défectueux sont sur le marché, la faute ne revient pas aux fabricants mais bien aux importateurs et surtout aux revendeurs ! Le fabricant fait à la demande après accord du donneur d'ordre et pas l'inverse.

Un instruments fait entièrement de manière traditionnelle en France nécessite 200 à 300 heures de travail et le prix démarre au-delà des 7000 € pour un jeune luthier...

Le même instrument fait en Europe de l'Est coûte tout de même 3000 € au minimum, le prix peut tomber à 2000 € si l'ébauche est faite sur machine CNC, certaines firmes en Allemagne proposent ce type de services.

Attention à la remballe !!!!

De nombreuses marques sont déposées en Europe mais les produits sont faits en Chine, rares sont ceux comme nous qui communiquent clairement à ce sujet et préfèrent une prudente absence  d'informations en espérant tromper les plus naïfs, en faisant croire que les produits sont faits dans le pays ou la marque a été déposée. Une directive européenne permettrait, apparemment moyennant quelques interventions, de légitimer cette tromperie qui concerne d'ailleurs tous les secteurs du commerce.

Pour les instruments de facture supérieure les magouilles vont encore beaucoup plus loin et l'on voit depuis quelques années une recrudescence parmi les « vernisseurs » , c'est à dire des gens qui vernissent des violons artisanaux chinois et qui les signent en prétendant les avoir fabriqués. Au final, l'instrument est vendu 4 à 6 fois de sa valeur normale !

J'aborderais ce vaste sujet en détails et en profondeur dans un autre article.

Guide d'achat pour violons
Guide d'achat pour violons
Guide d'achat pour violons
Guide d'achat pour violons
Guide d'achat pour violons
Guide d'achat pour violons
Partager cet article
Repost0

commentaires

Marianne 19/06/2015 11:06

Merci beaucoup pour ce blog qui est très clair !
Je pense m'acheter un violon bientôt, mais les marques et les produits sont si nombreux que je ne sais plus où donner de la tête. Je suis déjà plus éclairée sur le sujet grâce à cet article. Merci !
Je crois que je vais orienter mon achat vers votre boutique qui m'a l'air vraiment excellente. Peut-être un VCA+ ou un Prima P-180... Lequel me conseilleriez-vous pour la débutante que je suis ?

Encore félicitations, et je vous souhaite une très bonne journée.

Jean-no 19/06/2015 12:29

Bonjour Marianne,
La facture du VCA+ est très supérieure à celle du Prima, vraiment sans comparaison.
N'hésitez pas à me contacter au03 88 51 96 16 .
Bonne journée.

Cécile G 03/02/2015 09:21

Merci pour cet article instructif que j'ai relayé sur mon blog.

jean-no 03/02/2015 09:24

Merci Cécile !

plombier paris 14eme 01/02/2015 11:09

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

jean-no 03/02/2015 09:23

Merci plombier !